Comptez bien…

Finalement, on ne voit que ce qu’on veut voir !